Monsieur le Vieux Cheikh Abdallah

Article

August 17, 2022

Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi ( arabe : سيدي محمد ولد الشيخ عبد الله ; 1938 - 22 novembre 2020) était un homme politique mauritanien qui a été président de la Mauritanie de 2007 à 2008. Il a servi dans le gouvernement pendant les années 1970, et après une longue période d'absence de la politique, il a remporté l'élection présidentielle de mars 2007 et a pris ses fonctions le 19 avril 2007. Il a été renversé lors d'un coup d'État militaire le 6 août 2008.

Jeunesse et éducation

Abdallahi est né en 1938 dans le village de Lamden, près d'Aleg dans le sud de la Mauritanie alors qu'il était une colonie française, à environ 250 kilomètres de la capitale Nouakchott. Il a fait ses études primaires à Aleg et ses études secondaires à Rosso en Mauritanie puis à l'École normale supérieure William Ponty au Sénégal. Il a ensuite étudié les mathématiques, la physique et la chimie à Dakar, au Sénégal et a obtenu un diplôme d'études approfondies en économie à Grenoble, en France.

Fonction publique

En 1968, Abdallahi retourne en Mauritanie pour devenir directeur du Plan. Il a travaillé sur le deuxième plan de développement économique et social. En 1971, il est nommé ministre du Plan et du Développement industriel en septembre 1971 par le premier président post-indépendance, Moktar Ould Daddah. Au cours des années 1970, il a occupé une série de postes au sein du gouvernement, dont celui de ministre d'État à l'Économie nationale en 1975 et de ministre du Plan et des Mines en 1976. En tant que ministre du Plan et des Mines, il a participé à la nationalisation du fer mines et l'introduction de l'ouguiya comme monnaie nationale. Après le coup d'État qui a renversé le président Daddah en juillet 1978, Abdallahi a été emprisonné jusqu'en avril 1979. De 1982 à la fin de 1985, Abdallahi a vécu au Koweït, où il a travaillé comme conseiller auprès du le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe. À son retour en Mauritanie en 1986, il a servi dans le gouvernement sous le président Maaouya Ould Sid'Ahmed Taya. Sous l'administration Taya, il a été ministre de l'Hydraulique et de l'Énergie en 1986, puis ministre de la Pêche et de l'Économie maritime en 1987. Après un affrontement avec des hommes d'affaires influents sur la politique de la pêche, il a été remplacé le 21 septembre 1987. De septembre 1989 à En juin 2003, il a vécu au Niger, travaillant à nouveau pour le Fonds koweïtien en tant que conseiller.

élection présidentielle 2007

Abdallahi a annoncé sa candidature à la présidence le 4 juillet 2006. Il s'est présenté en tant qu'indépendant et était considéré par certains comme le candidat représentant le Conseil militaire au pouvoir pour la justice et la démocratie. La Coalition des forces pour le changement démocratique, qui a remporté une grande partie des sièges au parlement lors des élections législatives de 2006, a envoyé une lettre à diverses organisations internationales, dont l'Union africaine, accusant la junte de "mener une campagne ouverte en faveur d'un candidat " par diverses méthodes, notamment en demandant aux personnes influentes du pays de soutenir leur candidat préféré, bien que la lettre ne nomme pas directement Abdallahi comme ce candidat. Au premier tour de l'élection, qui s'est tenu le 11 mars 2007, Abdallahi a pris la première place avec 24,80% des voix. Un deuxième tour était prévu le 25 mars entre Abdallahi et le candidat arrivé en deuxième position, Ahmed Ould Daddah. Le 17 mars, le candidat à la troisième place, Zeine Ould Zeidane, a annoncé son soutien à Abdallahi au second tour. Le candidat à la quatrième place, Messaoud Ould Boulkheir, a également annoncé son soutien à Abdallahi le 19 mars. A l'issue du second tour de scrutin, le ministre de l'Intérieur Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine a déclaré Abdallahi vainqueur le 26 mars, affirmant qu'il avait obtenu 52,85% des voix. Abdallahi a remporté 10 des 13 régions du pays. Il a pris ses fonctions le 19 avril 2007 et a nommé Zeidane Premier ministre le lendemain.

Présidence

Après que le gouvernement a annoncé un déficit budgétaire de 112 millions de dollars, principalement en raison de déficits dans les exportations de pétrole en raison de problèmes techniques, le président a décidé de prendre une réduction de salaire de 25 % et d'encourager les autres membres de l'aller