Heureux ceux qui rencontrent le Christ sur le chemin

Article

July 3, 2022

" Selig, wem Christus auf dem Weg begegnet " (Béni qui est rencontré par le Christ sur le chemin) est un hymne chrétien avec des paroles en allemand de Bernardin Schellenberger écrites pour correspondre à une mélodie parisienne de 1681. Il est apparu dans l'hymne allemand Gotteslob.

Historique

Bernardin Schellenberger, théologien et écrivain, a écrit le texte de l'hymne "Selig, wem Christus auf dem Weg begegnet" en 1978, inspiré du Concile Vatican II. Lorsqu'il l'écrivit, il était prieur à l'abbaye de Mariawald, un monastère trappiste. Il était un prêtre catholique qui a étudié la théologie monastique en France et la théologie à Salzbourg et Fribourg. Il a révisé l'hymne en 2011 et il est devenu une partie de l'hymne catholique allemand Gotteslob sous le nom de GL 275 dans la section du Carême. Il a ensuite été couplé avec une mélodie de 1681 de Paris. Une mélodie alternative est tirée de "Dank sei dir, Vater, für das ewge Leben". La chanson fait également partie de l' hymne franciscain Sonnenmusikant .

Texte et thème

Le texte commence par la louange des bienheureux rencontrés par Jésus sur leur chemin, semblable aux Béatitudes. L'hymne a été utilisé pour le carême, mais couvre plus généralement l'histoire d'un croyant avec Jésus. Benoît de Nursie a écrit dans ses règles monastiques que les croyants doivent s'efforcer d'avoir une relation avec Jésus tout au long de la vie, pas seulement pendant le Carême. Dans la première strophe, le croyant est appelé à tout lâcher et à porter la Croix ("Alles verlassen und sein Kreuz tragen "), comme les disciples appelés par Jésus. Dans la deuxième strophe, un croyant se voit promettre que Jésus le soutiendra pendant ses trajets dans le désert ("Bei ihm ist Christus, stärkt ihn in der Wüste"). Le désert est le symbole d'un passage difficile mais aussi d'un lieu de rencontre avec Dieu. La troisième strophe rappelle le fait que Jésus atteint les gens par ce que disent ses disciples, les appelant à servir dans cette fonction. La quatrième strophe est une paraphrase de la prière du Seigneur.

Références

Liens externes

Gotteslobvideo (GL 275): Selig, wem Christus auf dem Weg begegnet (2014) sur YouTube