Bataillon de reconnaissance du désert

Article

August 13, 2022

Le bataillon de reconnaissance du désert (DRB) (également connu sous le nom d'unité 585 ou bataillon bédouin) est une unité des Forces de défense israéliennes. Il s'agit d'une unité ethnique minoritaire composée de volontaires des groupes ethnoreligieux bédouins, chrétiens, musulmans, druzes et circassiens, tandis que la majorité des FDI et de la population israélienne sont juives. Le DRB a été fondé à la fin des années 1980 et depuis lors, il a été largement déployé à la frontière avec la bande de Gaza pour des missions de sécurité.

Descriptif

Le bataillon de reconnaissance du désert (DRB), également connu sous le nom d'unité 585, était l'une des trois unités de minorités ethniques des Forces de défense israéliennes (FDI). Les autres sont le Sword Battalion (pour les Druzes) et les Bedouin Trackers ; le Sword Battalion a depuis été dissous. La grande majorité du personnel de service de Tsahal sont des Juifs, le groupe ethnoreligieux prédominant en Israël et un (avec les Druzes et les Circassiens) soumis au service obligatoire. D'autres groupes peuvent se porter volontaires dans l'armée israélienne et le DRB comprend des bédouins, des chrétiens, des musulmans, des druzes et des circassiens. La majorité dans le DRB sont des bédouins et l'unité est parfois appelée le "bataillon bédouin". La plupart des Arabes de Tsahal sont des Bédouins du sud du Naqab israélien. Environ 80% des recrues bédouines du Naqab choisissent de servir dans le DRB ou les Bedouin Trackers, la plupart choisissant le DRB. Environ 1 500 Bédouins servent actuellement dans l'armée israélienne, bien que les dirigeants aient fait des efforts pour augmenter ce nombre. Depuis la fondation de l'État en 1948, plus de 110 Bédouins ont été tués alors qu'ils servaient dans l'IDF.

Historique opérationnel

Le DRB a été fondé à la fin des années 1980, depuis lors, il a largement servi à la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Il a une base à proximité à Kissufim. Le bataillon sert aux côtés des Bedouin Trackers lors de patrouilles, utilisant des techniques de suivi pour rechercher des terroristes et empêcher l'infiltration de la frontière. Parce que certains membres sont menacés et harcelés par des membres de leur communauté, ils sont autorisés à se rendre au travail sans uniforme. Le bataillon de reconnaissance du désert est équipé de véhicules blindés légers MDT David, de véhicules blindés Wolf et de Humvees. Il fait actuellement partie de la 143e division "Fire Fox" (territoriale) du commandement sud. Pendant une grande partie de son histoire, le bataillon de reconnaissance du désert a été déployé au dangereux passage frontalier de Rafah. Cinq soldats du bataillon y ont été tués en 2004, après quoi le journal israélien Haaretz a demandé si l'unité avait été affectée à ce poste en raison du statut social inférieur perçu de ses soldats. Il avait passé les quatre années précédentes à Rafah tandis que d'autres unités de première ligne étaient en rotation via le poste. Le premier commandant bédouin de l'unité a été nommé en décembre 2004.

Références